- 10% supplémentaires sur tout le site jusqu'au 31/10 avec le code promo : FRENCH10

Le n°1 du carrelage, parquet et salle de bain • Des milliers de références à prix d’usine • Livraison Gratuite dès 890€
Un conseil ? Une question ? 05 82 95 56 76
Panier 0
a bien été ajouter à votre panier
Votre panier contient Article(s)
Total:

Comment coller et poser son carrelage ?

1Introduction

Acheter un carrelage de qualité c’est bien, mais le posez correctement c’est encore mieux ! A première vue, poser du carrelage collé n’est pas si compliqué , mais attention tout de même à éviter les erreurs fréquentes : carreaux qui sonnent creux, non alignés, pas de niveaux,…

Réflex vous présente tous les secrets de ses meilleurs carreleurs, de la préparation du support au nettoyage de fin de chantier, pour effectuer une pose de qualité et durable.

colle pour carrelage

sac de mortier colle

2Choix de la colle pour son chantier

Vous devez d’abord déterminer quelle est la colle la plus adaptée à votre chantier. Il y a 3 points à définir :

1. Le support :

Carrelage au sol : sur chape ciment traditionnelle, sur ancien carrelage, sur plancher chauffant,..
Carrelage au mur : sur placo, sur anciennes faïences, sur plaque de plâtre


2. Dimensions du carrelage à poser :

La colle pour les petits formats n’est pas la même que pour les grands formats. Les grands formats demandent des colles plus élastiques permettant la pose des grands carreaux . Ces colles élastiques , appelées Flex , ont une période de séchage plus longue que les colles traditionnelles.

N.B : sur certains supports de rénovation (ancien carrelage en terre cuite ou poli), il est conseillé l’addition d’un primer d’accrochage avant la pose qui rendra le support plus adhérent.


3. La couleur de la colle :

Les colles existent pour la plupart en deux coloris : blanc et gris. Il est judicieux de choisir une colle blanche si vous avez prévu des joints très clairs comme blanc ou beige. Une colle grise pourrait ternir vos futurs joints blancs.

En résumé, en fonction du support et de la taille du carreaux, la colle la plus adaptée n’est pas la même. Servez-vous de nos filtres sur la page « colle carrelage » pour définir le meilleur choix >>>


3Mise en œuvre :

1. Préparation du support :

Le support doit être propre et dépoussiéré. Pensez à enlever les différents résidus (peinture, plâtre, …), voire même à poncer votre chape pour une surface parfaite.
Votre support doit aussi être parfaitement plat. Si les défauts de planéité sont trop importants, il est conseillé de réaliser un ragréage afin de rendre la surface plane.

Si vous constatez des trous, des fissures, il est préférable de les reboucher avec un mortier fin.
Dans certains cas, comme sur une pose en rénovation sur ancien carrelage ou sur des chapes anhydrites, la mise en place d’un primer d'accrochage est fortement conseillé afin d’améliorer l’adhérence de la colle sur ces supports difficiles.

Un bon support est le début d’une bonne pose. Vous pouvez avoir l’impression de perdre du temps et de l’argent avec la préparation de votre support mais ce n’est pas le cas. Sachez que cette étape est indispensable pour la suite.


croissilon auto nivellantnettoyant fin de chantierkit jointmalaxeur mortier collespatule crantée

2. Préparation de la colle :

Pour obtenir une bonne colle, il suffit de mélanger le sac de mortier colle avec de l’eau. Le dosage est toujours indiqué au dos du sac de colle.

Pensez à bien le respecter afin d'obtenir une colle de qualité. Nous vous conseillons également d’utiliser un malaxeur électrique afin de réaliser une colle bien fluide et sans grumeau.

Attention : en période de forte chaleur ou de froid extrême, il est fortement déconseillé de coller du carrelage car la colle pourrait mal réagir. Pensez à bien lire le mode d’emploi au dos du sac.


3. C’est parti on colle !!! :

Vous allez procéder à l’étalage de la colle sur votre support à l’aide d’une spatule crantée. Pour cela, il vous faut d’abord déterminer l’épaisseur de la colle à étaler qui varie en fonction de la taille du carrelage.

Plus le carreau est grand, plus il vous faudra de colle . Vous ajusterez l’épaisseur de la colle grâce au différentes dimensions de spatules crantées (exemple : un carreaux de 30x30 se colle avec une spatule cranté de 8 mm alors qu’un 60x60 avec une spatule de10 mm).

Pour certains carrelages de grandes dimensions, un double encollage est nécessaire. Le double encollage consiste à encoller le sol avec votre peigne de 10 mm, puis à encoller le dos du carreau avec un peigne plus fin, type 4 mm .

Le double encollage permet une adhérence plus sur du carreaux avec la colle et donc le support. Cette technique est surtout utilisée pour les carreaux de grandes dimensions ou pour les milieux publics soumis à un fort trafic.

Il est conseillé d’étaler la colle par zone de 1m2 afin d’éviter un séchage trop rapide. Une fois la colle étalée, vous pouvez coller les carreaux. Il vous suffira de quelques coups de maillet sur le carreau afin de le mettre à niveau. N'oubliez pas les croisillons qui vous permettent une pose linéaire et esthétique.

N.B : Reflex propose les croisillons autonivelants de Pavilift pour vous aider à poser et obtenir un résultat digne d'un professionnel !



4 Mise en place des joints :

Attendez au moins 24h pour le séchage complet de la colle de votre carrelage, puis retirer tous les croisillons. Vous pourrez alors commencer le jointoiement.

Les mortiers joints se déclinent aussi en plusieurs coloris . A vous de choisir quel sera la couleur la plus adaptée à votre carrelage.
Tout comme le mortier colle, le mortier de jointoiement doit être mélangé avec de l’eau à l'aide d'un malaxeur électrique. Attention : respectez bien le mode d’emploi au dos du sac pour un joint de qualité.

Il ne vous reste plus qu’à nettoyer l’excédent de mortier joint sur vos carreaux. Pour cela rien de mieux qu'un kit carreleur joint pro. En effet avec ce kit rien de plus facile pour nettoyer les joints carrelage.

5 Nettoyage fin de chantier :

En fin de chantier, il reste toujours des résidus sur votre carrelage : colle, mortier joint, … Il est donc nécessaire d’appliquer un nettoyage fin de chantier. Ce sont des produits qui vous permettront d’enlever tous les résidus restant ainsi que la laitance de ciment.

Vous avez désormais en main tous les secrets pour réaliser une pose carrelage de qualité.

Bon chantier !


Classifications des carrelages:

Afin de mieux comprendre les différents carrelages, il est indispensable de bien comprendre les différentes fabrications et qualités de carrelage qui déterminent leur utilisation.

1. La pâte : il existe differentes pâtes qui interviennent dans la fabrication du carrelage avec chacune des qualités et des destinations différentes :

  • Faience : destination mur intérieurs , ne peut être utilisée comme revêtements de sol 
  • Grès pâte rouge: de préférence pour sol et mur intérieurs en résidence privée
  • Grès Cérame : recommandé pour les lieux fréquentés en intérieur comme en extérieur, par exemple : le salon-séjour, la cuisine, la terrasse,...
  • Grès Cérame pleine masse : s'impose pour les lieux à passage intense comme les locaux commerciaux ou encore les zones publiques. 

2. Le groupe : représente la resistance à l'usure et aux chocs :

  • Gr3: pour sol salle de bain et chambre, faible intensité de passage
  • Gr4 : pour sol grand passage : cuisine, salon, séjour hall, terrasse
  • Gr5  : pour très grand passage : allée de voiture, local commercial, zone urbaine...

3. R : codifie le critère anti-dérapant pour les carreaux exterieurs

  • R 9 : peu antidérapant : pour terrasse couverte, sols salle de bains
  • R10 : antidérapant
  • R11 : très antidérapant : pour tour de piscine

N'oubliez pas de visiter tous nos rayons



a bien été ajouter à votre liste Réflex®

Poursuivre ses achats Ma liste Réflex®