-10% sur tout avec le code : WINTER10

Pourquoi faire une chape avant de carreler ?

Une chape pour carrelage est une couche de mortier qui sert à aplanir et à niveler le sol avant de poser les carreaux. Elle permet de corriger les défauts du support, de créer une surface plane et adhérente et de protéger le revêtement des mouvements du sol. Vous avez envie de changer le revêtement de votre sol et de poser des carreaux ? Que ce soit pour une pièce intérieure ou extérieure, le carrelage est un matériau esthétique, résistant et facile à entretenir.

Mais avant de poser des carreaux, il faut vous assurer que votre sol est bien préparé. Et cela passe souvent par la réalisation d’une chape. Alors, comment faire une chape pour carreler ? Quels sont les avantages et les inconvénients de cette technique ? Et existe-t-il des alternatives pour poser du carrelage sans chape ? Nous allons répondre à toutes ces questions dans ce guide.

Découvrez notre gamme de colle pour pose de carrelage sur chape

Une chape pour un carrelage : qu’est-ce que c’est ?

Une chape pour carrelage, aussi appelée chape maigre, est un mélange de béton composé de sable, de ciment et d’eau. Elle se coule sur une dalle de béton ou un plancher existant. Elle sert à créer une surface plane et régulière pour poser les carreaux. Elle peut être réalisée de manière traditionnelle, avec du mortier préparé sur le chantier ou de manière industrielle, avec du mortier prêt à l’emploi livré par camion-toupie.

La chape pour carreler a plusieurs fonctions. Elle corrige les défauts du sol, comme les bosses, les creux, les fissures ou les différences de niveau. Elle crée également une surface d’adhérence pour le carrelage, en facilitant l’accroche du mortier-colle ou du ciment. Elle joue aussi le rôle d’amortisseur entre le sol et le carrelage, en absorbant les contraintes mécaniques et les variations thermiques.

De même, la chape maigre permet de régler la hauteur du sol, en tenant compte de l’épaisseur du carrelage et du niveau des autres pièces. L’épaisseur minimale d’une chape est de 4 cm, mais elle peut varier selon le type de support, le format du carrelage et le mode de pose. En général, on compte entre 7 et 10 cm d’épaisseur pour une chape de carrelage.

Quels sont les différents types de chapes existantes ?

Il existe différents types de chapes permettant de poser des carreaux. Ils se distinguent par leur composition, leur mode de fabrication et leur mode de mise en œuvre.

La chape liquide : une chape à base de résine ou de ciment

La chape liquide est livrée par camion-toupie et se répand sur le sol de manière autonivelante. Elle offre une surface parfaitement plane et lisse, qui permet de carreler sans ragréage. Elle est idéale pour les sols chauffants, car elle épouse la forme des tuyaux et assure une bonne diffusion de la chaleur. Elle nécessite un matériel spécifique et une bonne étanchéité du support.

La chape sèche : une chape composée de panneaux ou de granulés isolants

Les panneaux ou les granulés isolants se posent sur le sol sans colle ni mortier. La chape sèche offre une surface plane et stable, qui peut recevoir les carreaux avec un mortier-colle. Elle est idéale pour les sols irréguliers, les planchers en bois ou les combles, car elle permet de rattraper les niveaux et d’isoler le sol. Elle peut créer des bruits de craquement sous le carrelage.

La chape allégée : une chape à base de ciment

La chape allégée contient des éléments légers, comme du polystyrène, de la vermiculite ou de la perlite. Elle offre une surface plane et solide, permettant de poser du carrelage avec un mortier-colle. Elle est idéale pour les sols fragiles, les planchers en bois ou les étages, car elle permet de réduire la charge du sol et d’isoler le sol. Elle ne nécessite pas de bastaings, mais elle peut se tasser ou se fissurer avec le temps.

chape sous carrelage

Quels sont les avantages d’une chape maigre ?

tirer une chape

Faire une chape avant de poser du carrelage présente de nombreux avantages. C’est une technique éprouvée, qui garantit une bonne tenue des carreaux dans le temps. Il s’agit d’une option économique, qui ne nécessite pas de matériaux coûteux ni de machines spécifiques. Elle est aussi une solution isolante, qui améliore le confort thermique et acoustique de la pièce. De même, c’est une technique polyvalente, qui s’adapte à tous les types de sols, de carrelages et de pièces.

Quels sont les inconvénients de faire une chape pour le carrelage ?

Réaliser une chape maigre pour poser des carreaux présente aussi quelques inconvénients. C’est une technique longue, lourde et rigide. En effet, elle implique des délais de séchage et de durcissement importants. Également, elle augmente la charge du sol et peut nécessiter un renforcement du support. Elle peut aussi se fissurer ou se décoller en cas de mouvement du sol ou de choc. De même, c’est une technique qui demande un certain savoir-faire et de la précision.

Comment faire une chape pour poser des carreaux ?

Pour faire une chape pour carrelage intérieur ou extérieur, vous devez suivre plusieurs étapes :

  • préparer le support ;
  • poser les bastaings ;
  • préparer et couler le mortier ;
  • réaliser les finitions.

Il faut que le sol soit propre, sec, dépoussiéré et dégraissé. Vérifiez aussi qu’il n’y a pas de fissures, de trous ou de parties friables. Si besoin, réparez le support avec un enduit de ragréage ou un mortier de réparation. L’étape suivante consiste à poser les bastaings. Il s’agit de planches de bois qui servent à délimiter la future chape et à régler sa hauteur. Fixez-les au sol avec des chevilles et des vis, en respectant le niveau des autres pièces et l’épaisseur des carreaux.

N’oubliez pas de vérifier le niveau des bastaings avec un niveau à bulle ou un laser. Une fois que vous avez posé les bastaings, vous pouvez mélanger le sable, le ciment et l’eau dans les proportions indiquées par le fabricant du ciment. Il faut obtenir une pâte homogène, ni trop liquide ni trop sèche. Pour cela, utilisez une bétonnière ou un malaxeur pour faciliter le mélange. Après avoir préparé le mortier vient l’étape de le couler. Pour ce faire, remplissez les espaces entre les bastaings avec le mortier, en partant du fond de la pièce vers la sortie. Étalez-le avec une truelle ou une taloche, en veillant à ne pas laisser de bulles d’air. Il faut le lisser avec une règle métallique, en la faisant glisser sur les bastaings.

En ce qui concerne les finitions, il suffit de talocher la surface de la chape avec une taloche en bois ou en plastique pour la rendre lisse et uniforme. Faites aussi des joints de dilatation tous les 4 mètres environ, en découpant la chape avec une scie ou un cutter. Humidifiez également la chape et recouvrez-la d’un film plastique pour éviter qu’elle ne sèche trop vite.

Quels sont les délais et les précautions à respecter pour faire une chape permettant de recevoir du carrelage ?

Une chape pour carreler votre espace extérieur ou intérieur nécessite des délais et des précautions à respecter pour garantir sa qualité et sa durabilité.

Les délais à respecter pour réaliser une chape maigre

Le délai de séchage correspond au temps nécessaire pour que l’eau contenue dans le mortier s’évapore.

Il dépend :
  • de la température ;
  • de l’humidité ;
  • et de la ventilation de la pièce.

En général, il faut compter entre 2 et 3 semaines pour qu’une chape soit sèche. Quant au délai de durcissement, il s’agit du temps qu’il faut pour que le mortier atteigne sa résistance maximale. Il varie selon la composition et l’épaisseur du mortier. Il faut attendre entre 4 et 6 semaines en moyenne pour que la chape soit dure.

Les précautions à prendre pour faire une chape maigre

Évitez de marcher sur la chape pendant le séchage et le durcissement, pour ne pas la déformer ou la fissurer. Protégez-vous aussi des courants d’air, des variations de température et des chocs thermiques, qui peuvent provoquer des craquelures ou des décollements. Respectez également les recommandations du fabricant du ciment, qui peuvent varier selon le type de mortier utilisé.

Comment poser du carrelage sur une chape ?

Une fois que la chape est sèche et dure, vous pouvez poser les carreaux dessus. Il existe deux modes de pose possibles.

La pose scellée : la méthode qui utilise du ciment comme liant

Ce mode consiste à poser le carrelage directement sur la chape, en utilisant du ciment comme liant. Étalez une couche de ciment sur la chape, puis posez les carreaux en les enfonçant légèrement dans le ciment. Contrôlez le niveau et l’alignement des carreaux avec un niveau à bulle et un cordeau. Laissez un espace de quelques millimètres entre les carreaux pour réaliser les joints. Attendez que le ciment soit sec avant de faire les joints avec un mortier à joint.

La pose collée : la méthode qui utilise du mortier-colle comme liant

Avec la pose scellée, le mortier-colle fait office de liant pour fixer le carrelage sur la chape. Après avoir étalé une couche de mortier-colle sur la chape, collez les carreaux en les appuyant sur le mortier-colle. Pour vérifier que les carreaux sont bien alignés et de niveau, vous pouvez également vous servir d’un niveau à bulle et d’un cordeau. Ne collez pas les carreaux bord à bord, mais laissez un petit espace entre eux pour faire les joints ensuite. Avant de faire les joints avec un mortier à joint, assurez-vous que le mortier-colle soit bien sec.

Existe-t-il des alternatives pour poser du carrelage sans chape ?

Faire une chape pour carrelage n’est pas une obligation, mais plutôt une option. Il existe en effet des alternatives pour poser des carreaux sans chape, qui peuvent être plus rapides, plus simples ou plus adaptés à certaines situations.

La pose sur plots : l’alternative permettant d’utiliser des supports réglables en hauteur

Elle consiste à poser le carrelage sur des supports réglables en hauteur, appelés plots, qui sont disposés sur le sol. Cette technique est particulièrement utilisée pour les terrasses ou les balcons. En effet, la pose sur plots permet de créer un espace vide sous les carreaux, qui facilite l’évacuation de l’eau et le passage des câbles. Elle ne nécessite pas de chape, ni de colle, ni de joint. Elle permet aussi de changer facilement un carreau en cas de casse ou d’usure.

La pose sur lambourdes : la solution permettant d’utiliser des lames en bois

Cette technique consiste à poser les carreaux sur des lames de bois, appelées lambourdes, qui sont fixées sur le sol. Elle est notamment utilisée pour les planchers en bois ou les sols irréguliers, car elle permet de créer une surface plane et stable pour le carrelage. La pose sur lambourdes ne nécessite pas de chape, mais elle requiert de la colle et des joints. Elle permet également d’isoler le revêtement de sol et de réduire les bruits de pas.

La pose sur natte : l’option permettant d’utiliser une membrane souple

La pose sur natte consiste à fixer du carrelage sur une membrane souple, appelée natte, qui est collée sur le sol. Elle est surtout utilisée pour les sols chauffants ou les sols sujets aux fissures. En effet, cette technique permet de désolidariser les carreaux du support et de limiter les tensions. Toutefois, cette alternative pour poser du carrelage sans chape requiert de la colle et des joints. Elle permet de renforcer l’étanchéité des carreaux et de prévenir les infiltrations d’eau.

Découvrez notre gamme de colle pour pose de carrelage sur chape

Où trouver des carreaux aux meilleurs prix à poser

Si vous souhaitez poser du carrelage , contactez Reflex Boutique. Nous vous proposons une large gamme de carreaux haut de gamme, adaptés à tous les types de sols et de pièces. Vous êtes à la recherche du carrelage pour cuisine, chambre, salon, salle de bain, terrasse, toilette ou WC ? Vous pourrez trouver le revêtement de sol qui correspond le mieux à votre intérieur ou votre extérieur à prix d’usine sur notre boutique en ligne.

Vous y trouverez aussi des carrelages de différents formats, couleurs, motifs et finitions, qui vous permettront de créer des ambiances variées, du classique au moderne. Vous pouvez ainsi opter pour nos carreaux imitation pierre naturelle, imitation parquet, imitation marbre ou imitation travertin pour votre sol intérieur. Nous mettons aussi à votre disposition du carrelage effet béton ciré, effet métal, effet de ciment, du carrelage brillant, du carrelage poli ou semi-poli pour votre intérieur.

Pour votre sol extérieur, vous pouvez choisir nos carreaux effet bois, effet pierre de Bali ou imitation parement. Nous vous proposons des conseils et des services personnalisés, qui vous aideront à choisir et à poser votre carrelage sans chape. Profiter de nos offres exceptionnelles et surtout de notre service de livraison gratuite dès 890 € d’achat.